Actualités

En route pour Turin !

En route pour Turin !

06 October ,2015

La France à l'Euro

Directement qualifiée pour l'Euro 2015 en raison de son classement lors de la précédente édition, l'équipe de France, qui figure dans la poule B à Turin, sera opposée successivement au premier tour à la Croatie (9 octobre à 18h), à l'Estonie (10 octobre à 17h30) et à l'Italie (11 octobre à 18h), qui a gagné la compétition à cinq reprises (son dernier titre remonte à 2005) et a été finaliste des deux dernières éditions. 

Des adversaires qu'analysent Laurent Tillie et Arnaud Josserand, son adjoint :

Croatie «ils sont doués techniquement» (9 octobre à 18h)
« C'est une équipe que nous connaissons moins que les autres, mais en général, la Croatie est forte à l'attaque et au bloc», indique Laurent Tillie, tandis que son adjoint ajoute : « Ils ont beaucoup de joueurs en Allemagne et en Italie, pas à des postes-clés. Mais comme tous les joueurs de l'ancienne Yougoslavie, ils sont doués techniquement, il faudra s'en méfier, éviter d'arriver la fleur au fusil en se disant qu'on est les meilleurs parce qu'on a gagné la Ligue Mondiale. Surtout qu'un premier match d'une grande compétition est toujours compliqué. »


L'Estonie «une équipe difficile à maîtriser» (10  octobre à 17h30)
Si elle n'a pas de référence en termes de résultats au niveau européen, l'Estonie n'en reste pas moins une équipe dont nombre de joueurs sont bien connus du staff tricolore : « Les joueurs majeurs de cette équipe jouent ou ont joué en France comme Venno, un pointu très physique qui tape fort (Rennes), Kreek (Paris), Pupart (Rennes, Sète), le passeur Toobal qui a traversé la France (Poitiers, Ajaccio, Saint-Quentin, désormais Rennes) », confirme Arnaud Josserand, tandis que Laurent Tillie ajoute : « C'est une équipe désormais expérimentée qui progresse pas mal depuis quelques années, très physique, avec un très gros service, performante en attaque et au bloc, bref une équipe difficile à maîtriser. »


Italie : «une des meilleures équipes au monde» (11 octobre à 18h)
Pour Laurent Tillie, l'Italie est évidemment le gros morceau de cette poule B : « C'est une équipe complètement renouvelée avec un nouveau coach, Gianlorenzo Blengini, arrivé début août après la Ligue Mondiale (5e place), un nouvel état d'esprit, la naturalisation du Cubain Juantorena et l'incorporation d'un très jeune passeur de 19 ans, Simone Giannelli. C'est une équipe très physique et technique, tactiquement bien aguerrie, une des meilleures au monde. » Arnaud Josserand poursuit : « L'Italie vient de se qualifier pour les JO grâce à ses performances lors de la Coupe du monde au Japon, preuve que les changements récents ont insufflé une nouvelle dynamique sur laquelle elle va vouloir surfer, qui plus est chez elle. La naturalisation de Juantorena fait que Zaitsev est repassé à la pointe, ils sont extrêmement dangereux. »


L'Euro 2015

«Nous faisons partie des favoris et nous voulons une médaille »

Organisée conjointement par l'Italie et la Bulgarie, la phase finale de l'Euro 2015 réunit seize équipes réparties en quatre poules de quatre, à Sofia (Poule A), Turin (Poule B), Varna (Poule C) et Busto Arsizio (Poule D). A l'issue du premier tour, le premier est directement qualifié pour les quarts de finale, tandis que les deuxième et troisième jouent un tour de barrage, dont le vainqueur gagne sa place en quarts de finale.
Par exemple, si la France termine deuxième de la poule B, elle affrontera en barrage le troisième de la poule D (Russie, Serbie, Slovaquie, Finlande) ; si elle finit troisième, elle jouera le deuxième de cette même poule.

Les favoris de cet Euro 2015 ? « L'Italie, la Russie, la Serbie, la Pologne, la Bulgarie. Il peut y avoir des surprises avec les Pays-Bas qui reviennent bien et la Belgique. Et bien sûr la France : «nous faisons partie des favoris et nous voulons une médaille », répond Laurent Tillie.